In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Powered by RS Web Solutions

La cérémonie de clôture de la partie mauritanienne de l’exercice militaire multinational flintlock 2017

La cérémonie de clôture de l’exercice militaire mutinational flintlock 2017 a eu lieu le 14 mars 2017 dans la ville de Nouadhibou.

Cette cérémonie s’est déroulée au PC de la 1ère Région Militaire sous la supervision du Général de division Hanena Ould Sidi , Chef d'état-major général des armées adjoint et en présence du wali de Dakhlet-Nouadhibou, monsieur Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rare, du commandant de la 1ère Région militaire, le Général de brigade Ethmane Ould Abeid Lahmar Ould Rmeidhine, de son excellence monsieur  Larry André, ambassadeur des Etats unis d’Amérique et de son excellence monsieur Thé Petro, ambassadeur de Hollande.

L’objectif de cet exercice organisé sous la supervision des Etats-Unis d’Amérique est de renforcer les capacités opérationnelles des armées des pays participants, notamment l’Espagne, la Hollande, le Cap-Vert et des unités de l’armée nationale du 1er BCP et des fusiliers marins en plus d’unités de la gendarmerie.

L’idée de l’exercice flintlock s’appuie sur la conjugaison et la coordination des efforts afin de relever le niveau opérationnel des armées participantes pour mieux faire face aux multiples défis dans la zone du sahel en ce qui concerne le terrorisme, la contrebande et le crime organisé.

L’exercice dont la partie mauritanienne s’est déroulée pendant trois semaines dans les villes d’Atar et de Nouadhibou a englobé l’exécution des missions d’entrainement aux tirs, de patrouilles motorisées et à pied, des exercices tactiques, de largage des troupes et de matériels, de combat de localité, de manœuvre d’unités légères, d’appui aérien, des opérations de secours et d’embuscade.

Le général de division Hanana ould Sidi, chef d’Etat-major général des Armées adjoint, a précisé dans un mot prononcé à cette occasion que l’objectif de cet exercice comme ses précédents est de renforcer les capacités opérationnelles de nos unités de combat et de consolider l’action commune entre nos forces spéciales qui ont exécuté des entrainements sur le terrain à Atar et Nouadhibou.

Il a ajouté que pour gagner le pari face à l’absence de sécurité dans la zone du sahel, il convient de prendre avec sérieux le défi sécuritaire qui prévaut dans ladite zone et dans ce contexte les exercices flintlock constituent les solutions adéquates communes aux défis communs.

Le chef d'état-major général adjoint a indiqué que cette partie mauritanienne de l'exercice militaire multinational Flintlok 2017 a vu la participation d'une équipe mixte mauritano-américaine de l'action civilo-militaire, d’une section Néerlandaise, d’une unité Espagnole équipée d’avions de transport et d’hélicoptères, d’une section du Cap-Vert en plus de deux unités mauritaniennes du 1er BCP et des fusiliers marins et d’une section de la gendarmerie renforcées par des avions d’appui et d’évacuation sanitaire.

Pour sa part l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique a évoqué que l’objectif de l’organisation de l’exercice flintlock est de rehausser l’aptitude professionnelle des armées participantes à cet exercice dans le cadre de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme tout en saluant le rôle essentiel joué par la Mauritanie dans l’actuel exercice et les précédents.

Quant à l’ambassadeur hollandais, il a souligné l’importance de cet exercice dans l’amélioration du niveau opérationnel des armées des pays participants tout en valorisant le rôle que la Mauritanie joue dans le domaine de la préservation de la sécurité et de la paix dans la zone du sahel.